LOST VALLEY

Publié le par FAB & GUIL

Type de jeu : exploration, gestion
 
Nombre de joueurs : 3, 4   Durée : 1 h
 
Hasard : 3 / 5       Ambiance : 4 / 5
 
Profondeur stratégique : 3 / 5
 
Renouvellement des parties : 5 / 5
 
Respect du thème : 5 / 5    Matériel : 5 / 5
 
   Pourcentage de  cerveau utilisé : 72 %
 
Lost Valley est un jeu plutôt méconnu. Il s’agit de vous glisser dans la peau d’un aventurier chercheur d’or dans la Vallée Perdue.
 
But : Etre le plus riche !! Pour cela, il faut trouver des pépites d’or qui apparaissent dans les filons des montagnes ou de la rivière.
 
Principe : Les tours sont très simples et très rapides.
A son tour, un joueur a droit à 1 déplacement et 1 action, dans l’ordre souhaité.
Déplacement : 2 côtés de tuile maximum au bord de la rivière.
                            1 côté à l’intérieur des terres.
 
Exploration ?
Si un joueur arrive sur un sommet de tuile qui marque la fin de la vallée connue, il doit explorer les lieux. Pour cela, il retourne le nombre de tuiles nécessaires pour combler le vide autour de l’endroit où il se trouve. Il arrange les tuiles comme il le souhaite.
 

Une vue large en cours de partie : Bleu est retourné au magasin du départ pour s'équiper ; Jaune doit se procurer les produits de base pour exploiter sa mine ; vert reste prudemment le long de la rivière ; Rouge a  pris le risque de s'enfoncer loin dans les terres pour être tranquille...

 
Action : il y en a beaucoup, mais on ne peut en faire qu’une seule par tour :
 
-         ramasser de l’or
 
-         construire une mine
 
-         construire un canal pour acheminer l’eau de la rivière dans le filon d’une crevasse
 
-         construire une scierie
 
-         construire un filet à poissons
 
-         acheter du matériel au magasin
 
-         chasser un animal
 
-         pêcher du poisson
 
-         couper du bois
 
Toutes les actions peuvent être améliorées par l’achat de matériel approprié. Ainsi, pour chasser, il sera moins aléatoire d’avoir un fusil. De même, posséder une hache permet de produire deux bois au lieu d’un.
 
Les déplacements aussi peuvent être optimisés. Le cheval permet de se déplacer de 2 dans la vallée et le bateau de 3 le long de la rivière.
 
Bref, selon votre stratégie et surtout selon la typologie de la vallée qui se découvre, il faudra faire les bons investissements.
 
Autre chose très importante : les constructions servent à tout le monde !
 
Ainsi, si vous bâtissez une mine, vous n’en avez pas l’exclusivité. Au contraire, vous allez voir débouler tous vos « amis » !
 
Fin du jeu : deux possibilités :
 
-         un joueur possède 10 jetons Or dans son sac. Il peut décider de retourner au magasin de départ pour mettre immédiatement fin à la partie.
 
-         La rivière ou la plaine sont totalement découvertes. On place alors la tuile source en bout de rivière et dessus on met le bloc de glace. A la fin de son tour, chaque joueur doit désormais lancer le dé. S’il fait 5 ou 6, le bloc de glace descend d’une case. Quand il arrive à la tuile de départ, le jeu s’arrête.
 
Dans les deux cas, c’est le joueur le plus riche (en Or) qui gagne.
 

Une vue rapprochée : jaune est sur la scierie et peut donc faire 2 bois (forêt + scierie). Il en aura besoin pour exploiter l'or de sa mine.

 
Avis de Guillaume : Magnifique !! Enfin un jeu qui vous fait vivre une véritable aventure !
 
Bien souvent, de nombreux jeux proposent des mécanismes subtils et bien foutus, et l’auteur s’arrange ensuite pour les habiller d’un thème artificiel. Ici, il semble bien que ce soit exactement le contraire. Les deux auteurs sont vraiment partis du thème et de tout ce qu’on peut y mettre et ont trouvé des mécanismes fluides et simples qui permettent des tours de jeux très rapides. On obtient donc un jeu bien huilé en phase totale avec son thème, l’exploration d’une vallée austère à la recherche d’or.
 
Tout y est :
-         la surprise de la découverte de la vallée associée à une notion de prise de risque. En effet, s’il me faut du bois, dois-je revenir à la forêt plus bas ou m’aventurer dans l’inconnu en espérant trouver ce que je cherche ?
 
-         la gestion de ses équipements et les investissements à consentir pour devenir plus efficace, induisant une stratégie à long terme.
 
-         Le très grand nombre d’actions, toutes en phase totale avec le thème : se nourrir, couper du bois, bâtir une mine, distiller du whisky… On s’imagine bien se boire une bonne lampée de whisky frelaté pour se donner du cœur à l’ouvrage (et rejouer).
 
-         La logique des constructions : exemple, pour bâtir une mine, il faut de la nourriture (c’est du boulot !), du bois et des outils.
 
-         le côté opportuniste visant à profiter des constructions des autres, très en rapport avec le thème car on peut penser qu’à l’époque de la Ruée vers l’Or, les prospecteurs ne se faisaient guère de cadeaux…
 
-         le suspense généré par la descente du bloc de glace à la fin.
 
Vous l’aurez compris, j’adore ce jeu. Il est relativement peu connu, pourtant il peut plaire aussi bien à des joueurs occasionnels qu’à des joueurs passionnés. Pour ma part, quand je joue à Lost Valley, ce que j’aime le plus, c’est découvrir le paysage. Je ne sais pas pourquoi, la victoire m’intéresse moins que dans un autre jeu, j’arrive à trouver mon plaisir ailleurs (c’est sûrement pour ça que je ne gagne jamais…).
 
Enfin, sachez que Lost Valley est un jeu au matériel magnifique, peu cher pour un jeu de ce calibre ( comptez dans les 24 € ), et doté d’une règle claire et en français !
Alors qu’attendez-vous pour venir nous rejoindre dans la Vallée Perdue ? (Je vous conseille fortement l’achat du fusil car les coyotes et les vautours rôdent…)
Age : 10 ans
Note de Guillaume : 5 / 5 (Coup de Cœur !)
voir le prix :
 
La variante du Pont :
Il nous a semblé qu’à 3 joueurs, le jeu pouvait être déséquilibré. En effet, au premier tour de jeu, les joueurs choisissent de quel côté de la rivière ils débutent leur exploration. Plus tard, pour pouvoir traverser la rivière, il faut avoir acheté le bateau ou alors revenir à la tuile de départ.
Ainsi, à trois joueurs, deux se retrouvent ensemble et le troisième a une rive pour lui tout-seul.
 
Pour introduire plus d’intéraction, nous proposons de rajouter à la liste des actions, la construction d’un pont :
 
C’est une action à part entière qui nécessite 2 bois. On place les deux troncs côte à côte sur un segment de tuile qui traverse la rivière. Comme toutes les constructions, le pont sert à tout le monde et ne peut être détruit.

Publié dans poids moyens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tintin56 03/03/2006 11:16

Je suis un peu plus réservé sur ce jeu. J'ai trouvé que les déplacements étaient trop déséquilibrés. TRop d'importance aux déplacements sur la rivière ou pas assez de possibilités pour se déplacer dans les terres.
J'ai un petit faible pour l'extension maritime des colons de cathane qui est un peu sur ce principe de découverte de plaques.