MANILLA

Publié le par FAB & GUIL

 

Type de jeu : pari, prise de risque

Nombre de joueurs : 3 à 5   idéal : 5

Durée : 30 - 45 '

Hasard : 4 / 5    Ambiance : 5 / 5

Profondeur stratégique : 1 / 5

Renouvellement des parties : 3 / 5

Respect du thème : 4 / 5   Matériel : 5 / 5

  Pourcentage de cerveau utilisé : 28,3 %

 

Le jeu se déroule dans le Port de Manille où marchands, pirates et marché noir seront présents.

Manilla est un jeu de placement, pari et enchères.

But du jeu : A la fin de la partie, le joueur le plus riche est considéré comme le gagnant.

Matériel : - 1 plateau de jeu

                  - 3 bateaux de marchandises

                  - 20 équipiers (qui seront placés sur le plateau de jeu)

                  - 20 cartes marchandises (5 de chaque : soie, ginseng, jade, muscade)

                  - 4 cargaisons de marchandises à placer sur les bateaux

                  - 4 marqueurs marchandises

                  - des pesos

                  - 4 dés à 6 faces

Déroulement du jeu : A chaque tour de jeu, 3 bateaux chargés de marchandises partent pour rejoindre le port de Manille, mais attention aux pirates qui rôdent !!!

2 des bateaux sont remplis d'équipiers alors que celui qui est chargé de ginseng est quant à lui exclusivement pris par le joueur bleu. 3 équipiers sont placés dans le port (orange, noir et bleu), 1 rouge au chantier naval, 1 rouge est le chef des pirates et enfin un jaune est le pilote qui pourra intervenir dans le déplacement d'un ou de 2 bateaux.

Le jeu se déroule en 4 phases :

- Enchères pour occuper le rôle de capitaine :

C'est la phase la plus importante du jeu car si l'on est capitaine, c'est le seuk moyen de récupérer des cartes marchandises qui rapporteront des points lors du décompte final. De plus, le capitaine est le premier à jouer et place les 3 marchandises qu'il souhaite dans les bateaux. La quatrième marchandise restant à quai.

- Placement des équipiers et déplacement des bateaux :

Chacun son tour et en commençant par le capitaine, chaque joueur place un de ses équipiers sur une case pari du plateau de jeu. Les placements possibles sont :

- sur le bateau de marchandises, là on gagne de l'argent si le bateau arrive au port.

- sur le port, on gagne si un des 3 bateaux arrive au port

- sur le chantier naval, qui rapporte si au moins un bateau n'arrive pas au port

- sur les cases pirates qui permettent d'aborder et de piller le bateau, pour s'emparer de la marchandise

- sur les cases pilotes qui influencent la vitesse de déplacement des bateaux.

- sur la case assurance qui rapporte immédiatement de l'argent, et qui obligera l'assureur à payer des réparations si un bateau arrive dans le chantier naval.

 

Les bateaux de soie et de ginseng sont arrivés au port. Malheureusement pour eux, les pirates n'auront pas pu piller l'un des bateaux !!!!!

 Une fois le premier équipier de chaque joueur placé, le capitaine prend les 3 dés correspondant aux marchandises embarquées, les jette et déplace les 3 bateaux du nombre de cases indiqué sur les dés. Puis, on place le deuxième équipier, on rejoue les dés, on avance les bateaux et enfin on repète une troisième fois l'opération. Quand les 3 tours de sont joués, on passe à la troisième phase du jeu.

- Distribution des gains :

Chaque joueur gagne la somme de pesos remportée suite au placement des équipiers (paris)

- Augmentation de la valeur des marchandises :

Toutes les marchandises arrivées à bon port, prennent de la valeur sur le tableau des valeurs.

Le tableau de valeur des marchandises : dans cet exemple, la muscade et la soie valent 5, le ginseng et le jade valent et rapportent 20.

A ce moment là du jeu, tous les joueurs récupèrent leurs équipiers puis on repart à la phase 1 et ainsi de suite. La partie s'arrête lorsqu'une marchandise atteint la valeur de 30 pesos.

On ajoute alors la valeur des cartes que l'on possède et le vainqueur est celui qui a le plus d'argent.

Avis de Fabrice : C'est un jeu superbe avec du matériel de très bonne qualité et esthétiquement très réussi. Il n'y a pas forcément de stratégie mais il y a un côté de tension et de stress permanent au moment de jeter les dés pour faire avancer les bateaux. Le jeu est également très bien équilibré car les paris peu risqués ne sont pas chers, mais d'un autre côté ne rapportent pas grand chose. Inversement, les grosses prises de risque qui n'ont que très peu de chances d'aboutir rapportent 7 ou 8 fois la mise.

Contrairement à ce qui est souvent dit dans certains forums, le jeu n'est pas très long et tout s'enchaîne très facilement. Si vous cherchez un joli jeu, avec de la bonne ambiance et du stress, rendez vous à Manille pour tenter de piller les bateaux et devenir le marchand le plus riche de la région.

Avis de Guillaume : Manilla est pour moi une excellente surprise. En effet, après avoir lu et entendu des avis très contrastés sur ce jeu, je ne savais pas de quel côté j'allais me ranger. Eh bien, pour ma part, je suis enthousiaste ! Je trouve Manilla impressionnant de simplicité et de légèreté. C'est devenu l'un de mes jeux préférés lorsqu'on est 4 ou 5 avec une petite heure devant nous. L'ambiance générée est excellente, et la tension permanente lors de la phase d'enchères et  des lancers de dés. Quel intense bonheur lorsqu'un bateau arrive pile-poil sur la case 13 et qu'on avait placé un pirate !!

Certes, je comprends que l'on n'aime pas Manilla. Le hasard est omniprésent, et on a peu de contrôle sur le jeu. 2 ou 3 gros tours pour un joueur chanceux et la victoire se dessine. Toutefois, si on sait dès le départ que l'on a affaire à un jeu de casino, le plaisir est au rendez-vous. Je voulais lui mettre 4 / 5, mais le matériel est exceptionnel et contribue largement à l'envie d'y revenir sans cesse.

 Age : 8 ans

Note de Fabrice : 5 / 5

Note de Guillaume : 5 / 5

Voir le prix :

Publié dans poids moyens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article