LE DIABLE DANS LA BOUTEILLE

Publié le par FAB & GUIL

 

Type de jeu : cartes, levées de plis
 
Nombre de joueurs : 2 à 4   idéal : 3
 
Durée : 30 '
 
Hasard : 3 / 5       Ambiance : 3 / 5
 
Profondeur stratégique : 3 / 5
 
Renouvellement des parties : 4 / 5
 
Respect du thème : 5 / 5    Matériel : 5 / 5
 
    Pourcentage de cerveau utilisé : 77 %
 

Merci à Sonja d'University Games pour son exemplaire du jeu.

Ce jeu est la réédition du jeu "Flaschenteufel" , inspiré de la nouvelle du même nom de R.L Stevenson. La possession de la bouteille diabolique confère un pouvoir immense : on obtient tout ce que l'on veut !! Mais en contrepartie, celui qui la possèdera en fin de vie sera damné à jamais (les flammes de l'enfer, la malédiction, tout ça...). Il faut donc s'enrichir puis revendre la bouteille. Mais petite subtilité, son prix ne peut que baisser. Attention donc à ne pas se faire coincer !

But du jeu : C'est un jeu de plis, le but étant donc d'en remporter le maximum sans se retrouver à la fin avec la bouteille.

Matériel : - 37 cartes numérotées de 1 à 37 réparties en 3 couleurs (12 rouges, 12 bleues et 12 jaunes + 1 carte spéciale n°19 qui représente le prix initial de la bouteille.

                 - une bouteille en bois.

Déroulement de la partie : Le donneur distribue l'ensemble des cartes aux joueurs qui en écartent une qu'ils placent sous la bouteille face cachée. Puis ils échangent une carte avec le voisin de droite et une avec le voisin de gauche, faces cachées également.

Le prix de départ de la bouteille est 19, en dessous on voit 3 cartes écartées par les joueurs, puis l'aide de jeu qui permet de visualiser la répartition des cartes par couleur.

A partir de là, la règle est très simple et l'unique contrainte et de jouer une carte de la même couleur que le premier joueur. Mais la où la stratégie prend le dessus c'est qu'il existe 2 règles pour remporter les plis.

- Soit toutes les cartes jouées sont supérieures au prix de la bouteille (au départ 19), et le joueur qui a joué la carte la plus forte remporte le pli.

- Soit une carte est inférieure au prix de la bouteille, et à ce moment là, le joueur ayant joué la carte avec la valeur la plus proche du prix de la bouteille remporte le prix mais aussi la bouteille qui change alors de prix.

Ici, le joueur qui a joué la carte 12 remporte le pli et la bouteille, à partir de maintenant 12 sera le prix de la bouteille.

Le joueur qui ramasse le pli joue en premier et détermine ainsi la couleur à jouer.

Le joueur qui, après le dernier pli se retrouve avec la bouteille, perd la manche. Chaque joueur compte alors les pièces sur les cartes qu'il a remporté et marque ce total. Par contre, le joueur ayant la bouteille à la fin, marque en négatif le total des points présents sur les cartes placées sous la bouteille en début de partie. 

Cette carte comptera 1 point à la fin de la partie car elle a une pièce d'argent. Les illustrations reprennent le récit de R.L. Stevenson. Ici, Kokua rachète la bouteille au vieil homme qu'elle avait convaincu pour qu'il la reprenne à son mari ! (c'est beaucoup plus clair si on lit la nouvelle...) 

Pour terminer le jeu, soit on détermine un nombre de points à atteindre, soit un nombre de manches à remporter.

Avis de Fabrice : Voici un petit jeu de plis très bien fait où la stratégie et la réflexion sont bien présentes. Il faut savoir prendre des risques pour essayer de se débarasser de ses plus petites cartes qui feront remporter la bouteille en fin de partie. La petite aide de jeu fournie est bien utile pour visualiser les valeurs des cartes par couleur et pouvoir compter celles qui sont passées et anticiper le jeu des adversaires.

A noter qu'il existe 2 versions pour 2 joueurs, où l'une, comme au bridge fait intervenir un mort avec un jeu de carte très précis, puis une où chaque joueur joue avec 2 mains de 8 cartes. Après avoir essayé les 2, mon choix va immédiatement vers la 2° version beaucoup plus calculatoire.

Au niveau du matériel, des cartes simples avec quelques illustrations, une jolie petite bouteille en bois, mais une boîte beaucoup trop grosse pour contenir 37 cartes !!!!! Mais c'est le format de cette maison d'édition.

Avis de Guillaume : Qui possèdera la bouteille en fin de compte sera maudit !! Après avoir lu la nouvelle de R.L. Stevenson (Dr Jekyll & Mister Hyde, L'île au trésor...) fournie dans le livret de règles, on reste admiratif devant le jeu qui respecte vraiment le récit. En effet, la bouteille est terriblement dangereuse mais attirante. Forte est la tentation de l'acheter pour amasser le plus de richesses possibles (dans le jeu, ce sont les meilleurs cartes). On se dit qu'on pourra toujours la refourguer à plus intrépide ou plus malchanceux.

Le jeu est plutôt subtil. Fournir à la couleur introduit une contrainte qui entraîne de nombreux calculs. Par exemple, il n'y a que 3 cartes jaunes sur 12 au dessus du prix initial de la bouteille (19). C'est exactement l'inverse pour les rouges. On passe donc son temps à pronostiquer sur la mains des adversaires. Si je joue Jaune, qui va se ramasser la bouteille ?  Les fins de manches sont très tendues, bien que souvent jouées assez tôt, lorsqu'un joueur malchanceux ou innattentif se retrouve piégé (bouteille invendable).

Autre bonne idée, le fait d'écarter une carte de sa main. On subtilise ainsi une information aux autres.

Bref, j'ai été vraiment agréablement surpris par ce petit jeu de plis, subtil et original. En plus, chapeau à l'auteur, Günter Cornett, qui a réussi à créer un excellent jeu à partir d'un récit fantastique !

Age : à partir de 8 ans

Note de Fabrice : 5 / 5 (coup de coeur!)

Note de Guillaume : 5 / 5

voir le prix :

Publié dans poids plume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article